Laissons faire le Maître…

“Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle.” Jean 6.68

Félix Mendelssohn-Bartholdy, compositeur allemand, était déjà pianiste virtuose à l’âge de 9 ans. À 15 ans, il dirigeait son quatrième opéra ! Plus tard, visitant une église renommée pour son orgue, il eut la surprise d’entendre jouer laborieusement, une de ses propres œuvres.

S’approchant de l’organiste, mais sans se faire connaître, il lui demanda : “Puis je vous aider ?
Ce morceau est très particulier à mon cœur et je voudrai le jouer pour vous ?”

“Impossible ! Je suis le seul autorisé à utiliser cet instrument” fut la réponse.

“Pouvez-vous me laissez votre place un instant ? Je souhaite vous aider dans l’interprétation de ce morceau ?”

“Non, je suis le seul titulaire de cet orgue !”

Malgré l’insistance du compositeur, l’homme demeura inflexible. Mendelssohn se dirigeait, bien déçu, vers la sortie, lorsqu’il eut l’idée de revenir et de renouveler sa demande : “S’il vous plaît, laissez- moi vous aider ?”
.
Finalement, de guerre lasse, l’organiste céda.

Sous les doigts de l’artiste,  l’instrument fit retentir une musique si parfaite que l’homme sursauta : “Mais qui êtes-vous donc ?” s’écria-t-il.

“Je suis Mendelssohn”, répondit le maître, remplissant ainsi de confusion celui qui avait si longtemps refusé de céder sa place au virtuose.

Chaque homme est aussi un instrument. Le choix nous est laissé : continuer à jouer sa misérable petite musique ou laisser le grand Maître l’utiliser pour sa gloire.

Un engagement pour aujourd’hui

Alors que vous lisez ces mots, Jésus-Christ insiste pour prendre la place chez vous. Mais Il ne fera rien sans votre autorisation, car Il ne force jamais personne. Laissez-le faire de votre vie un chef-d’œuvre !

Recent Posts

Start typing and press Enter to search