L’INTELLIGENCE HUMAINE ET SES LIMITES

« Daniel répondit en présence du roi et dit : « Ce que le roi demande est un secret que les sages, les astrologues, les magiciens et les devins, ne sont pas capables de révéler au roi. »  Daniel 2.27

En ces temps agités, l’homme est prompt à nier l’existence même de la vérité, affirmant qu’elle peut être plurielle. Repensons à ce que Lacordaire, religieux français du XIXe siècle, répondit à un incroyant qui lui déclarait : « Moi, je n’aime que ce que je comprends » à propos des mystères de la foi chrétienne.

Le célèbre prédicateur lui répondit, en désignant une omelette appétissante que l’on venait de servir : « Pourtant, vous aimez cette omelette, n’est-ce pas ? Alors comment comprenez-vous que le feu qui fait fondre le beurre durcisse les œufs ? L’homme le plus réfléchi du monde doit se taire sur ce qu’il ignore. »

Quand bien même serions-nous les gens les plus savants de la terre, nous devons reconnaître notre ignorance en ce qui concerne bien des mystères de l’univers, mais aussi, de notre propre vie. Vouloir sortir Dieu de notre pensée, de notre conception de l’existence, c’est obligatoirement en méconnaître le sens profond.

La Bible nous interroge : « C’est l’Eternel qui dirige les pas des hommes, mais l’homme peut-il comprendre sa voie ? »  Proverbes 20.24

Anselme, un croyant du XIe siècle, a dit : « Je ne cherche pas à comprendre pour croire, mais je crois pour comprendre. »

Une prière pour aujourd’hui 

Seigneur, conduis-moi à ne pas vouloir tout comprendre grâce à mon intelligence. Tu es un Dieu assez grand pour te révéler à moi.

 

Recent Posts

Start typing and press Enter to search