Sachez vous arrêter pour vos proches !

“L’amour vaut plus que l’or et l’argent”.

Un soir, une maman rentrait du travail fatiguée. Elle trouva son fils de 7 ans qui l’attendait à la porte.

Ce dernier lui dit :

— Maman, combien gagnes-tu pour une heure de travail ?
— Mais, ça ne te regarde pas ! Pourquoi me poses-tu cette question ?
— Maman, ne te fâche pas, je veux juste savoir combien tu gagnes pour une heure de travail ?
— Tu veux savoir, répondit-elle brutalement, je gagne 15 euros !
— Oh merci maman !

Le petit garçon baissa la tête et demanda doucement en tremblant un peu.

— Maman, s’il te plaît, tu peux me passer 15 euros ?

La mère se mit réellement en colère, elle cria :

— C’est pour ça ! C’était pour me demander de l’argent, pour acheter des jouets stupides. Je travaille dur, moi. Tu crois que c’est pour que tu ailles gaspiller mon argent, hurla-t-elle !
Le petit garçon baissa la tête et rentra dans sa chambre. Il ferma doucement la porte.  Maman est fatiguée par sa grosse journée !  pensa-t-il.

La femme s’assit. Elle bouillonnait de rage.

— Il exagère, mon petit garçon. Ils n’en n’ont jamais assez !

Après environ une heure, la femme s’était calmée. Elle se demandait s’il avait peut-être besoin d’acheter quelque chose pour l’école. Elle alla à la porte de la chambre.

— J’ai pensé… J’ai peut-être été trop dure avec toi, dit la femme. J’ai eu une mauvaise journée. Voici les 15 euros que tu m’avais demandés. Fais ce que tu veux.

Le petit garçon se redressa en souriant et cria :

— Oh, merci maman! Puis, soulevant son oreiller, il sortit des pièces de monnaie.
La femme vit que le garçon avait déjà de l’argent et elle se fâcha de nouveau.

— Pourquoi voulais-tu de l’argent, puisque tu en avais encore ?

Le petit garçon compta lentement son argent, leva les yeux vers sa mère.

— Parce que je n’en n’avais pas assez, mais maintenant, oui, j’ai suffisamment. J’ai 15 euros, plus les 15 euros que tu me donnes, ça fait 30 euros. Donc, ça fait deux heures de ton temps. Je voudrais dîner avec toi demain et il me faut au moins deux heures pour te raconter tout ce que je veux te raconter.

La mère fût écrasée de chagrin. Elle serra son petit garçon et le supplia de lui pardonner.

Un engagement pour aujourd’hui

Parents, souvenez-vous, le temps passe, un jour il sera trop tard, votre enfant va grandir et ce chagrin de n’avoir jamais passé du temps de qualité avec vous, va rester au fond de son cœur. Et vous, un jour quand il sera grand, vous regretterez de n’avoir pas passé ce temps avec lui. L’amour vaut plus que l’or et l’argent. Rappelez-vous que demain il sera trop tard.

C’est ainsi qu’une mère qui avait prié toute sa vie pour la conversion de son fils mourut sans avoir reçu de réponse. Son fils avait fait une brillante carrière dans la marine, mais était resté indifférent à toute question religieuse.

Commandant d’un vaisseau de guerre, il avait eu les deux talons arrachés par un éclat d’obus et il était maintenant âgé et handicapé.

Des amis l’avaient transporté dans une salle où l’on annonçait l’évangile. “Ce soir-là, raconte Charles Stanley, l’Esprit de Dieu m’avait conduit à parler sur Méphibosheth (lire 2 Samuel 9).

Je décrivais l’entière perdition de l’homme dans son état d’infirmité morale et la bonté de Dieu telle qu’elle s’est manifestée en Christ. Dieu va à la recherche du pécheur pour l’amener en sa présence, tout comme David est allé chercher Méphibosheth paralysé des pieds.”

Je conclus ainsi : “Et maintenant, toi, pauvre pécheur, âgé et infirme, toi qu’on a cherché pour t’introduire dans la présence de Dieu, où es-tu ?” Le capitaine sentit que Dieu l’interpellait, ce Dieu qui connaissait toute son histoire. Il essaya de se redresser sur son fauteuil roulant et s’écria : “Je suis là.”

Cette nuit même, Dieu sauva son âme et répondit ainsi aux prières d’une mère. Quelle joie de voir le vieux capitaine, “boiteux des deux pieds”, se réjouir en Jésus-Christ comme un fils de Roi !

Vous qui êtes parents et qui espérez la conversion de vos enfants, vous qui êtes des enfants et qui attendez ardemment que vos parents trouvent le salut, vous qui êtes une épouse ou un mari, qui attendez avec foi que votre conjoint soit à son tour touché dans son cœur, vous tous qui avez la foi pour la conversion des pécheurs, continuez à prier avec foi, persévérance, même si les choses semblent ne pas changer, qu’elles paraissent même empirer parfois. Dieu, qui a toute vie entre ses mains et qui est maître du temps, a prévu toutes choses en son temps. Il entend vos prières !

“Dieu, qui a toute vie entre ses mains et qui est maître du temps, a prévu toutes choses en son temps. Il entend vos prières !”

Une prière pour aujourd’hui

O Dieu, donne-moi de la persévérance lorsque je te prie. Que je ne sois pas arrêté par les circonstances difficiles. Qu’en priant, mon cœur reste dans la paix, dans ton repos.

Recent Posts

Start typing and press Enter to search

https://www.topchretien.com/la-pensee-du-jour/les-bieres-changees-en-meubles/