Tout cela est-ce à toi ?

« Pour nous, notre cité est dans les cieux… » Philippiens 3.20

 

Carl était un homme très, très riche. Il possédait de grandes propriétés. Un de ses passe-temps favoris était de monter à cheval se promener pour se pavaner à travers sa vallée, regarder tout ce qu’il possédait et se féliciter de sa grande richesse.

Un jour, Carl monta sur une colline. Au loin il aperçut un de ses commis fermiers, un vieil homme prénommé Hans. Il alla à sa rencontre.

Hans, lui demanda à qui appartenait ce château, bien visible avec ses tours, en haut de la colline.
– À moi, répondit le Seigneur.
Puis, pour étonner davantage encore le paysan, il ajouta : « Vois-tu cette vaste forêt, ce beau lac, ces prés, ces champs… Tout cela m’appartient, c’est à moi ! »

L’homme le regarda longuement, puis il lui montra le ciel : « Et cela, est-ce à toi ? »

Si nous n’avons regardé jusqu’alors qu’aux choses matérielles qui n’existent que pour un temps limité ici-bas, laissons-nous interpeller par la question si sérieuse du paysan : « Et cela, est-ce à toi ? »

Jésus a dit que la vie d’un homme ne dépend pas de ses biens, même s’il est dans l’abondance.
Ce n’est pas l’héritage terrestre qui importe, mais l’héritage céleste, héritage qui n’est pas constitué de propriétés et comptes en banque, mais qui découle de notre foi en Jésus-Christ.

Une prière pour aujourd’hui :

Seigneur ma vraie richesse c’est toi ! Je ne regrette rien de ce que je ne possède pas. Que je puisse toujours me réjouir en toi et être reconnaissant que tu m’as appelé à te suivre pour l’éternité. Amen.

Recent Posts

Start typing and press Enter to search