Et ce fut Ben-Hur

Et ce fut Ben-Hur !

Lew Wallace, général anglais, au cours d’un voyage en train, rencontra le colonel Ingersoll, athée notoire.

Les deux hommes s’entretenaient du ridicule du christianisme et de toute forme de croyance religieuse.

— Mon cher Wallace, disait Ingersoll, avec votre intelligence et votre immense culture, je vous crois capable de réaliser un ouvrage qui sonne le glas et assène un coup de grâce à tout cet obscurantisme religieux qui retient nos semblables dans ses filets. Je suis assuré du succès d’un tel livre.

 

Wallace fut séduit par la proposition, et par la perspective d’atteindre la célébrité, mais ne voulant pas écrire n’importe quoi, il entreprit de faire des recherches sérieuses sur les sources des différentes croyances.

 

Comme dans son pays, la foi chrétienne et biblique était la plus implantée, il s’attaqua au plus gros morceau : la Bible. Confiant en sa perspicacité et son esprit d’analyse, il ne doutait pas qu’il trouverait, dans la Bible elle-même, toutes les erreurs, contradictions et affabulations qui réduiraient à néant les croyances fondées sur ce « bouquin ». Il se mit au travail, lisant, étudiant, confrontant les textes.

Plus il avançait dans ses recherches, moins il trouvait d’arguments soutenant ses idées. Par contre, il en voyait de plus en plus qui plaidaient en faveur de l’authenticité des textes, de la réalité d’un Dieu vivant, et de la validité d’une foi vraie et active. Il finit par acquérir la conviction que Jésus était réellement le Fils de Dieu, venu pour lui pardonner son incrédulité, le réconcilier avec ce Dieu qu’il avait si longtemps nié. Par la repentance et la foi, il accepta Jésus comme Sauveur personnel et maître de sa (nouvelle) vie.

Et le livre prévu ? Il l’écrivit. Ce fut… « Ben-Hur », ce best-seller mondial, véritable plaidoyer en faveur de la Bible et de la foi en Jésus-Christ, qui en a convaincu plus d’un et d’une, partout dans le monde.

L’avez-vous lu ami ? Encore sceptique ? Si non, ce n’est pas grave. Vous trouverez dans la Bible, surtout dans les quatre Évangiles, tous les éléments que Wallace a développés en les romançant quelque peu, à condition que vous vouliez bien faire les investigations nécessaires. Mais… cela dépend de vous, et de vous seul.

Il m’a aussi semblé bon, après avoir fait des recherches exactes sur toutes ces choses depuis leur origine, de te les exposer par écrit d’une manière suivie, excellent Théophile, afin que tu reconnaisses la certitude des enseignements que tu as reçus. Luc 1 : 3-4.

 

#succes #christianisme #365histoires #histoire #conviction #athee #culture #enquete #mondial #celebrite

Jean-Louis Gaillard
www.365histoires.com
www.jlgaillard.fr

 

Recent Posts

Start typing and press Enter to search