On ne me nourrit pas de ces fables !

On ne me nourrit pas de ces fables !

Dans un cimetière parisien, une discussion s’engagea entre un jeune homme et une dame

—Ne refusez pas, Madame, c’est ce qu’il vous faut.

—Merci. Je sais ce que c’est. J’ai déjà vu ces petits livres. C’est un outrage au bon sens.

—L’Évangile ! Un outrage au bon sens ! Vous le dites sans doute parce que vous l’avez entendu dire. Mais le jour où vous le lirez, vous vous convaincrez du contraire.

—Je me garderai bien de le lire.

—Et pourquoi, Madame ? Si justement ce petit livre vous donnait ce dont vous avez tant besoin devant…devant cette tombe que vous contemplez avec tant de douleur.

—La tombe de mon enfant, Monsieur…de mon unique enfant : six ans.

— Et si ce livre vous donnait la certitude que votre enfant vit, que Dieu l’a accueilli, qu’il peut vous être rendu un jour ?

—Ah ! Ne me parlez pas de Dieu ! S’il existait, je le haïrais.

—Pourquoi, Madame ?

—S’il existait, aurait-il laissé mourir mon enfant, tandis qu’il pouvait le guérir ?

—Tout ne finit pas à la tombe. Si vous étiez sûre de retrouver votre enfant, votre douleur n’en serait-elle pas allégée ?

—Vous me prenez pour un esprit simple ! J’appartiens au personnel de l’Education Nationale à Paris ! On ne me nourrit pas de ces fables !

—Et de quoi vous nourrissez-vous, Madame ? De rien ! Vous mourez de désespoir.

—Oh ! Si je pouvais mourir, mais non. Je ne veux pas mourir. Que deviendrait mon pauvre mari ?

—Vous avez raison. Il faut vivre. Mais pour vivre, il faut espérer.

—Moi, je ne fais que désespérer.

—Croyez-moi, Madame. Lisez l’Évangile. De toute manière, ça ne vous engage à rien. Je puis même, si vous le désirez, venir vous le lire chez vous, avec vous et votre mari.

—Non je ne veux pas de croyant chez moi.

—Oh, Madame, je suis un homme comme tant d’autres. Mon désir est seulement de me placer sur la route de mes semblables pour les conduire à Jésus-Christ. Trop heureux si on peut se passer de moi pour aller à Lui.

—Vous tenez donc bien à ce que j’aille à Jésus-Christ.

—Oui, surtout les cœurs meurtris, pour qui le Christ eut une immense compassion et que seul Il peut consoler.

—Eh bien… donnez, je verrai.

Moins d’un an après. Voici ce qu’elle écrivait à l’inspecteur de l’Education Nationale :

« Je proteste contre l’accusation de ne pas respecter la laïcité à l’école et de m’y livrer à la propagande religieuse. Jamais je n’y parle de religion ; mais en dehors de l’école, dans mes visites aux familles, n’ai-je pas le droit de parler de l’espérance qui remplit mon cœur et m’aide à vivre, comme autrefois je parlais de mon incrédulité et de mon désespoir ?

Si on voulait m’en empêcher, il ne me resterait plus qu’à me retirer de mon école que j’aime tant et de l’enseignement public que je crois avoir servi avec tout le dévouement dont je suis capable. Je ne pourrai pas me taire et ne pas dire aux mères où se trouve la consolation.

Vous, M. l’inspecteur, qui m’avez connue désolée jusqu’à ne plus pouvoir vivre et qui m’avez vue capable de reprendre ma tâche grâce à la force qui m’est venue du Christ consolateur, vous ne permettrez pas que l’on m’oblige à choisir entre ma carrière et le libre exercice de ma foi. »

La maladie quelques années plus tard, vint frapper à sa porte. Un mal subit, que soulagea, sans guérir, une opération, la condamna au repos.

Sa chambre de malade devint bientôt un vrai lieu de pèlerinage pour ses élèves.

Un jour, juste une semaine avant sa mort, elle remit à chacune un exemplaire de l’Évangile qu’elle avait eu tant de peine à accepter jadis :

« Lisez-le, leur dit-elle. Croyez à ce qu’il promet. Et si l’on vous dit que votre maîtresse est morte, vous saurez qu’elle vit, auprès de Celui qui est la Vie, la Vie Éternelle. » 

L’Évangile, c’est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, Romains 1 : 16.

#365histoires #365 #jeanlouisgaillard #cimetière #évangile #tombe #outrage #livre #Dieu #Jésus #salut #éducationnationale #JésusChrist #croyant #Paris #maladie

 

Jean Louis Gaillard
www.365histoires.com
www.jlgaillard.fr

 

Recent Posts

Start typing and press Enter to search